Pages

28 nov. 2009

Axa Belgique en pince pour le street marketing


Un peu subversif, le street marketing est encore peu utilisé dans le secteur des assurances, mais encore une fois, c'est du nord d'où viennent les initiatives les plus originales. Le street marketing consiste à créer l’événement, à surprendre et à rapprocher la marque des consommateurs afin de leur faire passer des messages au travers la mise en place d'animations. Depuis un moment, Axa Belgique a multiplié les opérations originales pour exprimer les qualités de ses produits. En haut à droite, une sucette est mise la tête en bas pour illustrer le retournement de situation d'une nouvelle offre créditant le compte de l’utilisateur lorsque ce dernier l’utilise. Service qui permet au client de gagner de l’argent à chaque dépôt ou retrait d’argent via son compte en ligne Click Bonus. Les autres dispositif mettent en avant la stabilité d'Axa en tant que partenaire financier. Etonnant, sympatique et doté un important pouvoir de mémorisation, ce type de dispositif est évidemment mieux adapter à un pays comme la Belgique plutôt qu'à un grand territoire comme la France, mais les lieux de grand passage comme les gares ou les centres villes seront à l'avenir de plus en plus le théatre de cette communication protéiforme.

24 nov. 2009

Le Drôle de Noel du Crédit Agricole


Partenaire du grand film de fin d'année de Walt Disney, Le Drôle de Noel de Scrooge, le Crédit Agricole a réalisé des millions de flyers, des centaines d'affiches et de vitrophanies, un mini-site et des dizaines d'avant premières pour relayer l'opération commerciale de collecte "Le Drôle de Noël du Crédit Agricole" à destination des enfants.
Jusqu'au 09 janvier, les agences du Crédit Agricole seront aux couleurs du film.

23 nov. 2009

BNP Paribas a une stratégie bien équilibrée pour séduire les jeunes diplômés


Pour la seconde année consécutive, BNP Paribas s'appuie sur une stratégie qui mélange astucieusement le online et le offline. Son jeu en ligne "Ace Manager" attire à elle, les étudiants de moins de 26 ans d'écoles et d'universités à travers le monde entier.
Le jeu illustre le rôle centrale d'un banquier dans la réalisation des projets de ses clients, BNP Paribas invite les étudiants à monter des équipes de 3 pour les 3 métiers principaux métiers de la banque : Retail Banking, Corporate & Investments Banking et Investment Solutions. Une fois formés, ils accompagneront le jeune retraité du tennis, McKenzie, dans son entreprise "GreenTennis". Un jeu qui est dans la même ligné que celui de la Société Générale (découvrir) mais sa dimension offline est un vrai plus qui lui assurera à coup sûr, le succès.
En effet, côté online se déploie un site dédié au jeu, un blog, une application pour permettre la création d'équipes internationales (grâce à une carte du monde), des pages Facebook et twitter et une présence sur les sites des écoles. Côté offline, un "campus tour" visitera 280 écoles à travers le monde avec des distributions de flyers et d'affiches et la présence sur les campus, d'étudiants "ambassadeurs" afin de promouvoir le jeu.
Une stratégie bien équilibrée pour assurer le succès d'un jeu destiné à séduire les étudiants aux métiers de la banque en général et de BNP Paribas en particulier. Voir le site.

11 nov. 2009

BinckBank et BforBank, deux noms qui se ressemblent mais, deux positionnements radicalement différents

Avec le film ci-dessous, BinckBank est très loin d'une communication d'image et institutionnelle comme celle de BforBank (voir l'article).
Créée en l'an 2000 aux Pays-Bas, la succursale française a été ouverte en septembre 2008 avec comme objectif affiché et garanti dans les conditions générales : "Être le moins cher du marché". Un positionnement qui suit celle de la maison mère, et qui la positionne parmi le Top 5 européen des courtiers en ligne.
La stratégie qui consiste à promettre la gratuité des frais de transaction sur 1000 euros, ne séduira pas les investisseurs prudents. Mais, il y a tout lieu de penser que ces derniers ne sont absolument pas la cible de BinckBank. Son astuce marketing attire tous ceux (très infidèles et très courtisés) qui sont à l'affût des bons plans et donc susceptibles d'être rapidement séduit par leurs tarifs très agressifs. La communication de BinckBank illustre la règle qui consiste à toujours emprunter les codes de la cible. On s'appuie une nouvelle fois ici sur la caricature d'un mal aimer, le banquier traditionnel.

9 nov. 2009

Comment ASSU 2000 s'y prend pour augmenter son trafic web ?


Comment augmenter son trafic web et surtout comment faire connaître ses pages Twitter et Facebook ? A cette question, ASSU 2000 y répond en s'associant à Euro-Assurance pour lancer un grand jeu concours sur le site permisdesassurer.com.
Si vous vous lancez dans les deux tests de logiques que propose le site, vous allez très vite constater la chose suivante : si vous n'allez pas chercher les indices sur les comptes twitter et Facebook, vous n'allez jamais gagner de bons de réduction, ni de clés USB, ni de Renault Twingo ! Le grand but de ce jeu étant de faire connaître ces outils de dialogue qui ont été mis en place depuis plusieurs mois déjà. S'ils permettent aux assurés d'avoir une répondre en temps réel à toutes leurs questions, leur utilisation n'a pas l'air de décoller : 50 fans sur Facebook et 370 followers sur twitter. Pour les marques du secteur de l'assurance, l'enjeu des réseaux sociaux est avant tout un enjeu d'accessibilité et d'image plus que de trafic puisqu'ils ne sont pas liés directement à de la vente. Mais malgré tout, ils sont sources de coûts et derrière cette opération se cache l'envie d'avoir en retour, des utilisateurs plus nombreux.

6 nov. 2009

2 nov. 2009

Société générale lance la saison du recrutement des jeunes diplômés


Très stratégique, à l'heure où l'image du secteur bancaire n'est pas propice à spontanément attirer les jeunes, les opérations de séduction vont se multiplier face aux besoins grandissant de personnel qualifié.
La Société Générale inaugure la "saison" avec une opération de séduction auprès des jeunes, avec les notes très guerrière de ce mini-site participatif : www.citizenact.com. Ce jeu consiste à innover et à faire des propositions basées sur les valeurs de responsabilité sociale et environnementale. En mettant l'initiative et l'envie d'action des jeunes diplômés au centre de sa communication, la Société Générale prouve son intérêt pour des profils dynamiques prenant à contrepied, les idées préconçues sur les profils recherchés dans ce secteur.
Le deuxième point intéressant sont les avantages que génèrent une telle opération. D'abord, celui de s'appuyer sur la 1er motivation de la cible : trouver un emploi dans lequel leurs idées ne seront pas systématiquement étouffées. Ensuite, elle permet de créer un évènement. Au delà de capter l'attention, c'est un support idéal pour communiquer sur les médias sociaux et créer du buzz. Enfin, structurer le message autour d'une action participative est idéal pour la mémorisation. En revanche, on peut regretter l'absence d'action offline, écueil que son concurrent, BNP Paribas a su éviter. Site SG Article BNP Paribas