Pages

20 juin 2014

Le design d'interface nous libérera t-il des commentateurs de Foot à la télé ?

Au moment où les matchs de la coupe du monde défilent les uns derrières les autres, Martin Oberhäuser, concepteur à Hambourg (Allemagne) a encore visé juste. Sa réflexion se base sur un constat : la télévision à 10 ans de retard en n'exploitant pas les possibilités des nouvelles technologies pour animer les écrans. Une interface informative sur le match serait la bienvenue. Voici sa proposition pour une nouvelle façon de concevoir le foot à la télé. Ce type d'interface permettrait enfin d'avoir une vrai alternative aux commentateurs. Je n'ai rien contre Bixente Lizarazu même si, je préfère régulièrement couper le son pour voir un match.


18 juin 2014

Comment votre site web peut convaincre ?


Site adps-portage.fr sur tablette
Un support de communication ne peut plus être un miroir, dans lequel votre entreprise se montre magnifique. Cela ne fonctionne pas. L'acheteur BtoB veut avant tout comprendre ce que vous faites et surtout ce que vous ne faites pas. L'acheteur statuera sur votre professionnalisme, selon la façon, que vous avez eu de traduire (ou pas) cela dans votre site. Quelques minutes suffisent, c'est aussi redoutable que cela.
Pour illustrer mes convictions, voici la description d'un projet réalisé récemment.

Le Contexte
Site adps-portage.fr sur les différentes écrans
Le marché du travail en France souffre d'un manque crucial de dynamisme. Le portage salarial est une solution qui apporte aux entreprises, la possibilité de s'allouer des ressources adaptées à leurs projets sans augmenter leurs masses salariales.

Les concurrents
Détail du site adps-portage.fr
Pour répondre à ce besoin, beaucoup d'entreprises de portage salarial se sont créées mais, elles sont nombreuses, à jouer sur les ambigüités que la jeunesse de ce statut permet, pour proposer des offres peu respectueuses de la législation et elles sont nombreuses également à ne pas apporter la rigueur qu'une telle activité suppose.

Le positionnement
À contrario, ADPS se positionne comme un acteur de référence du portage salarial dans une démarche de transparence en ligne de droite avec la législation et un accompagnement de grande qualité. C'est dans ce cadre, que l'offre d'ADPS et de son créateur Pascal Delalande, prend toute sa force.

La conception
La difficulté a été de concevoir le site web non pas comme un catalogue d'argumentaires éculés mais plutôt, de tout faire pour que ce dernier véhicule, par lui-même, le positionnement.
Le portage salarial intéresse les RH, les responsables des achats, les DSI et les consultants. Ils ont tous très peu de temps à consacrer à la lecture d'un site. Une démarche centrée utilisateurs a permis d'axer le contenu sur les points importants pour les visiteurs concernés. Surtout pas de « blabla » marketing qui jouerait contre la crédibilité du contenu.  Nous avons privilégié un contenu technique et précis (lire article précédent). Pas question de sacrifier le didactisme de l'information sur l'autel du référencement naturel (SEO). Pas question non plus, de passer à côté du responsive design qui s'adapte très bien à cette cible souvent en déplacement. Des textes très synthétiques avec en lien les sites et les textes officiels, un simulateur de salaire, un simulateur de TJM, des testimoniaux et quelques actualités suffisent pour emporter l’adhésion et faire la différence avec les sites des concurrents qui souvent, obnubilés par le SEO, ont oublié de centrer la conception de leurs sites sur les principaux intéressés.

Trie de cartes et Mock-up pour la conception de site adps-portage.fr

13 juin 2014

Que cherchent les acheteurs BtoB sur les sites qu'ils consultent ? Ils veulent simplement du contenu technique et précis.



Aujourd'hui encore 88%* des sociétés BtoB s'obstinent à croire que le contenu de leur site a joué un rôle majeur dans le choix de leurs clients vis-à-vis de leur offre alors que seulement 9% des acheteurs déclarent faire confiance à ce type de contenu. En effet, la rassurante rhétorique des argumentaires qui sent à plein nez le discours marketing est immédiatement repérée comme telle. Inutile donc de penser votre site comme un portrait rêvé de vous-même car, l'heure est à la nécessité de penser son contenu complètement différemment. Ceci est bien expliqué dans l'excellent article de Gerry McGovern et je dois vous avouer que ce sujet revient régulièrement dans mon actualité professionnelle alors qu'il y a dix ans, je disais déjà exactement la même chose.

Qu'est-ce que les acheteurs Business-to-Business veulent ? Ils veulent trouver la même chose que vous. Une information synthétisant l'état de l'art du sujet (52%*). Les détails techniques sur les produits et les solutions (44%*). Des avis de vos clients et des recommandations objectives (43%*). Des contenus expert (35%*). Des contenus publiés par des sources tiers (35%*).

Bilan : ils cherchent la bonne information. Ainsi le meilleur conseil est d'oublier tout ce que vous avez appris à l'école au sujet du marketing ou tout simplement vos préjugés ou vos peurs. Vos clients potentiels veulent des détails, ils veulent des faits, ils veulent l'odeur de l'authenticité. Osez dire la vérité et dites ce que votre produit ne fait pas. Parlez-leur des faiblesses de votre produit, car automatiquement, ce que vous direz de positif apparaîtra avec force comme étant vrai. Est-ce que cela ressemble à de l'hérésie ? Non, car faire l'inverse c'est comme si vous écriviez en gros sur votre site "Ne me faites pas confiance".

Votre argumentaire doit répondre aux questions suivantes :
Qui sont vos acheteurs ?
Quelles sont les motivations et les différentes contextes de leurs visites ?
Quels bénéfices leurs apportez-vous ?
Comment prouvez-vous vos affirmations ?
Quelles garanties apportez-vous à l'acheteur ?
Quelles sont les faiblesses de votre offre ? Quelles solutions pouvez-vous apporter ?

*Selon une enquête intitulée “The Content Connection To Vendor Selection” du livre blanc éponyme (téléchargez-le) publié en mars 2014 par CMO Council (réseau mondial de cadres spécifiquement dédié à l'échange de connaissances de haut niveau).